Transe-poésie – Vidéo et états de conscience élargie

transe poésie et écologie intérieure

Transe-poésie : un art d’habiter, un « buen vivir » une écologie intérieure.

Des vidéo-poèmes écrits/dits/filmés/vécus en état de conscience élargie, c’est à dire dans la transe par hyper-ventilation, danse, rêve lucide, jeûne, forêt…

Extraits

Vivre

Pour une lecture plus fluide de la vidéo : démarrer sa lecture puis la mettre en pause jusqu’à la moitié de son chargement au moins.

……………………

Fille du lait – 2011 – 2’10 »

« Fille de sous bois, je sens la fumée, l’arbre me traverse, les papillons sucent mes doigts. Je suis revenue depuis si peu de temps que je me lave en gardant mes bottes. »

……………………

Dire

De l’eau sort de ma bouche
Nos sens délimitent Si l’amour est humus
L’éclat, matins, le four renversé
chair d’arbre et Fille du lait

Vivre

……………………

Le four renversé et l’oxygène – 2011 – 3’43 »

« Quels que soient les ravages – un arbre fabrique de l’oxygène et produit de l’humus. Il est comme ça – connecté – au principe vital qui veut vivre et qui en aime la vie inconditionnellement. C’est ce qui produit la jubilation et l’opiniâtreté du bourgeon têtu. Et nous … têtu-e-s nous sommes – à être – solidaires, inventifs, aimant-e-s, joyeuses, indiscipliné-e-s. »

……………………

transe-poésie