Transe-poésie – Poésie et états de conscience élargie

 Transe-poésie – Poésie et états de conscience élargie

transe poésie et écologie intérieure

Transe-poésie : un « buen vivir » et une écologie intérieure.

Des poèmes écrits/dits/filmés/vécus en état de conscience élargie, dans la transe par hyper-ventilation, danse, rêve lucide, jeûne, forêt…

Pour une lecture plus fluide de la vidéo : démarrer sa lecture puis la mettre en pause quelques instants avant de reprendre.

……………………

La fenêtre et moi  – 1’12 »

« je suis le mur dans lequel la lumière a dessiné le reflet d’une fenêtre, elle fait des trous en moi…elle fait des trous en moi. Des trous à l’endroit du reflet des carreaux. La lumière entre par les trous dans le mur qu’elle a creusé. Et moi … dessinée de lumière … trop éclairée … je change de contours »

……………………

De l’eau sort de ma bouche
Nos sens délimitent Si l’amour est humus
L’éclat, matins
et fille du lait

……………………

Grâce – 2’23 »

« Les yeux remplis de lait, face contre terre. Les yeux remplis de lait, face contre ciel. Doux et tranquille. Tourbillon de la grâce. Le four renversé »

……………………

Comment nait ce qui devient un poème

Un matin d’automne au jardin, la porte fumait au soleil. J’ai filmé cette porte dans le jour humide. Un oiseau y a laissé la trace de son envol. Dans le printemps finissant, à l’abri d’un sous bois je fais cause commune avec l’arbre jusqu’à sentir la fraternité entre espèces. L’hiver venu, les deux instants s’assemblent pour fêter le solstice. Ainsi est né Chair d’arbre ci dessous.

 

poème chair d'arbre A. Strid

transe-poésie